FUKUSHIMA liens

Bienvenue  sur Radio Blue
     Tout d'abord, un rapide constat sur l'information. Tous ceux qui ont suivi les évènements depuis le 11 Mars au Japon en cherchant à en apprendre plus sur ce qui se passe entre autres à Fukushima n'ont pas manqué de constater que les infos se font de plus en plus succintes. Au prime-time consacrés aux explosions ont succédés des bullletins confus, avec parfois d'énormes erreurs dans les chiffres annoncés, y compris par les dirigeants de Tepco, ainsi qu'un copieux cafouillage dans les unités de mesures utilisées à tord et à travers par la presse mainstream. Ensuite, la Lybie, la Cote d'Ivoire, le Combat pour la Démocratie à grand coup de bombes, d'images qui rappellent la couverture de l'opération "Tempête du Désert" en 1991.
 Bref, sans rentrer dans les détails: Exit Fukushima, on remet bien sagement ses oeillères, m'sieur-dames!
Force est de constater que depuis l'arrivée des responsables d'Areva au Japon, la stratégie de com' a été reprise en main. Certains rares blogs sur lesquels les internautes Français venaient rechercher de l'info, et non entamer de vaines polémiques, se sont vus rattrapé par cette lame de fond, bien moins visible que le Tsunami qui a ravagé le Japon suite au séisme du 11 Mars.
        J'ai pu constater auparavant ce phénomène sur d'autres sujets, de moindre gravité cependant. Des blogs qui disparaissent, des pages qui ne sont plus consultables, des liens de désinformation qui prennent la première place dans des moteurs de recherche, des mails de menaces, des trojans indiscrets, celà c'est déjà vu. Et ça repart de plus belle.
     Mais là, il s'agit d'un sujet bien plus grave, qui concerne tout un chacun sur notre petite planète, la troisième boule en partant du Soleil. Au fur et à mesure que la pollution radioactive se répand, le voile tombe sur l'information, laissant le champ libre aux spéculations et aux folles rumeurs, la part belle aux instigateurs de la désinformation pour noyer le poisson (poison?) radioactif et emballer: citoyens en quête d'informations,  whistle-blowers, et hurluberlus notoires amateurs de sornettes et foutaises dans un même sac bardé d'étiquettes: déviants, non-conforme, dangereux, théoriciens du complot, éco-terroristes, ect.


     Edit: Une des techniques de désinformation sur internet consiste a créer un hoax à partir de faits réels et de les connecter de manière à les faire entrer dans le cadre d'une théorie sans fondements. A première vue pour le lecteur, les faits semblent étayer et donner du poids à la théorie. Celui qui se jette tête baissée et de bonne foi dans le piège diffuse cette désinformation, qui va ainsi se répandre, polluer et contaminer l'information globale sur le sujet. Il ne reste plus ensuite qu'à démonter le hoax et à ridiculiser les sites, médias, citoyens, accolés à cette référence, et inciter le public à jeter le bébé avec l'eau du bain. Lorsque les sources d'information qui alimentent  se tarissent, de tels rochers affleurent à la surface des recherches. Gare aux écueils. 
Quelques conseils de base: chercher et vérifier source, recouper l'info.

    Pour ceux qui cherchent ici du sensationnel passez votre chemin. Ce blog n'est pas non plus un site de spécialiste, ou de polémiques de diversion. Il s'agit dans un premier temps de relayer l'info, de la partager, d'éviter de se perdre de vue et de perdre de vue l'essentiel: Que se passe-t-il à Fukushima, quelles répercutions sur le Japon, les pays environnants, l'hémisphère Nord, le Pacifique, la planète? Heureusement, quelques sites parsemés de-ci de-là disposent d'infos. Ce blog servira donc avant tout de regroupement et partage de liens. Merci à tous les participants.

Voici donc quelques liens, parce que les fleurs, c'est périssable...

Cartes, graphiques et relevés

Carte des relevés sur Fukushima et le Japon
D'autres relevés sur le site de l'électron Libre (liens utiles)

relevés officiels   new
http://atmc.jp/plant/rad/

La météo, avis de séismes et tsunamis:
http://www.jma.go.jp/en/warn/313.html#top

Charte des dose de radiations (anglais)
http://xkcd.com/radiation/

relevés et data sheets
http://translate.google.fr/translate?u=http://www.nnistar.com/gmap/fukushima.html&sl=ja&tl=fr&hl=&ie=UTF-8

Google map Greenpeace
http://maps.google.com/maps/ms?ie=UTF8&hl=en&t=h&msa=0&msid=216097317933419817421.00049f79dd8efb50bf317&ll=37.62946,140.581055&spn=0.761327,1.647949&z=9&source=embed

http://www.greenpeace.org/international/en/campaigns/nuclear/safety/accidents/Fukushima-nuclear-disaster/Radiation-field-team/#data

Target map
http://www.targetmap.com/viewer.aspx?reportId=4870

Carte animée des séismes depuis le 11 mars
http://www.japanquakemap.com/

Infographie pour expliquer l'accident
http://www.lemonde.fr/japon/infographie/2011/04/13/comprendre-l-accident-de-fukushima-en-3-
minutes_1506740_1492975.html

Les taux mesurés par les Japonais eux-mêmes
http://japan.failedrobot.com/

Carte des centrales en Europe:
http://maps.google.fr/maps/ms?ie=UTF8&source=embed&oe=UTF8&msa=0&msid=212452894028237145247.00049e6f402a9aead5643

Carte d'un mix énergétique sans nucléaire
http://paris.eelv.fr/paris11/spip.php?article86

Carte temporelle mettant en relation l'activité Twitter et les émanations de Fukushima
http://www.socialintensity.org/?sms_ss=twitter&at_xt=4db0050650c19029,0


Globe: population habitant à moins de 75 km d'une centrale (nécessite Google Map)

La carte de France du Nucléaire:
A superposer avec la carte de France sismique

Agence Météorologique et alertes séismes au Japon
Idem pour l'activité volcanique:


Vidéos

Camera de surveillance en temps réel (lien Tepco)
http://www.tepco.co.jp/nu/f1-np/camera/
http://www.youtube.com/user/tbsnewsi#p/l
idem mais en accéléré:http://www.youtube.com/fuku1live#p/u/0/M2eWghEe4r4
http://www.youtube.com/watch?v=ZIa6yble2gk&feature=player_embedded (ne fonctionne pas depuis la  France: pourquoi?) edit: ne fonctionne plus du tout depuis début Juillet
remplacée par:http://www.youtube.com/watch?v=DKuahiJQG9c
Une autre caméra sur ce site, ainsi que la méteo et des modèles de dispersion
http://www.woweather.com/weather/news/fukushima?LANG=us&VAR=webcam&SAT=201106240900  plus mis à jour depuis le 29 Juin



Les organisations

Tepco:
http://www.tepco.co.jp/en/press/corp-com/release/index-e.html
les press releases: http://www.tepco.co.jp/tepconews/pressroom/110311/index-j.html
caméra de surveillance:
http://www.tepco.co.jp/en/nu/f1-np/camera/index-e.html
Tepco sur twitter
http://twitter.com/#!/TEPCO_English

Ministère Japonais
http://www.mext.go.jp/english/incident/1303962.htm

l' IAEA
http://www.iaea.org/newscenter/news/tsunamiupdate01.html

La Criirad:

L'Irsn
http://www.irsn.fr/FR/Documents/home.htm           pas de bulletins depuis le 29 avril

L'ACRO
http://www.acro.eu.org/
la PDF-thèque de l'ACRO:http://www.acro.eu.org/thema.html (merci Paul)

L'observatoire du Nucléaire:
http://observ.nucleaire.free.fr/

Le site du groupe "sortir du nucléaire"
http://groupes.sortirdunucleaire.org/alerte-japon/

Nuclear Energy Institute
http://nei.cachefly.net/newsandevents/information-on-the-japanese-earthquake-and-reactors-in-that-region/

ASN café (anglais)
http://ansnuclearcafe.org/fukushima/

Le groupe INTRA, qui réunit le CEA, AREVA et EDF (lire l'édito du 2e lien)
http://www.groupe-intra.com/pages/intervention/moyens2.htm
http://www.groupe-intra.com/lettredinfo/Lettre25.pdf

dépêches Reuters:    Blog fermé depuis le 26 Avril
http://live.reuters.com/Event/Japan_earthquake2?Page=0

Sur l'énergie en général.
http://www.2000watts.org/index.php/home/edito.html

Une page Facebook reprenant les bulletins de l'IAEA
http://www.facebook.com/notes/international-atomic-energy-agency-iaea/iaea-briefing-on-fukushima-nuclear-accident-26-april-2011-1800-utc/212944658735328

Surveillance de l'écosystème marin: Wood Hole Océanographic Institution
https://www.whoi.edu/page.do?pid=68736

Les blogs


gen4, le blog de Trifouillax. :))
http://www.gen4.fr/

The Chugoku Shimbun, principal quotidien Japonais, traduction française
http://www.cartoradiations.fr/
+ photos, vidéos, et cartes actualisées.




le site de D.Leglu, sur Sciences &Avenir
Autre blog de journaliste scientifique, celui de Sylvestre Huet  ;-(((
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/

L'électron libre:

Radio protection Circus   ;)
http://www.forum-rpcirkus.com/f11-special-japon   Lien supprimé (non mais!)

Suivi Fukushima

En anglais, et en vidéos
http://www.fairewinds.com/updates

En anglais, la page de Ian Goddard, vidéos
http://iangoddard.com/journal.htm

En anglais:
http://japannukecrisis.wordpress.com/2011/06/24/fukushima-quick-radiation-report-by-photojournalist/

Le Blog de Paul Jorion:
La page de JP Petit consacrée à Fukushima
http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm

Le blog de Paul Keirn:    Nature(s)   :-))
http://paul-keirn.over-blog.com/

kokopelli:
http://www.kokopelli-blog.org/

le blog de Fukushima
http://fukushima.over-blog.fr/  ;)))

http://catastrophe-de-fukushima.fr/

la page de Pascalf49 (articles de presse)   ;)))
http://www.scoop.it/t/tsunami-japon

Housoffoust (photos)                  new
http://www.houseoffoust.com/fukushima/fukushima.html

Le blog de Bruno Rebelle, ancien directeur de Greenpeace
http://www.brunorebelle.fr/Apres-Fuskushima-ni-l-atome-ni-la-bougie-_a52.html



Québec et Francophonie
http://www.centpapiers.com/fukushima.-difficile-detre-plus-logique-tu-crois-ca/66617
http://cabanel.7duquebec.com/
http://les7duquebec.wordpress.com/2011/04/20/fukushima-informations-et-desinformation/
Olivier Cabanel
http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/fukushima-la-fuite-en-avant-92111

Pologne:
http://ciotolubka.blog.pl/

Langue anglaise
http://japannukecrisis.wordpress.com/2011/05/22/tepco-pays-2m-for-21-advisers/

Franco-Italien:
http://www.aipri.blogspot.com/

Des confrères ;)
http://www.tchernobyl.fr/radio/


Italie:
http://unico-lab.blogspot.com/

cryptome (photos)

JIM.fr est réservé aux professionnels de santé. Ces derniers doivent être identifiés comme tels pour accéder à l’ensemble des pages du site. A titre exceptionnel, cette rubrique est accessible sans login et mot de passe
(NB d'Ubick: c'est bien la première fois, même pendant la très meurtrière pandémie de grippe A, pas d'accès au profanes)


Blog international du Collectif « Indépendance des Chercheurs » (France)
La gazette du nucléaire       pas de mise à jour de puis le 14 Avril
http://resosol.org/Gazette/

Témoignage d'un français au Japon (la chaine d'Alex)
http://www.youtube.com/user/Neodragon1213  vidéos sous-titrées (merci Horus)

Le blog d'un français au Japon:
http://www.suppaiku.com/

Je me suis aperçu que radio-blüe a suscité l'intérêt de curieux "visiteurs". Voici d'ou provenaient les connexions:
http://nuclearstreet.com/pro_nuclear_power_blogs/b/default.aspx
http://www.world-nuclear-news.org/RS_Plans_for_fukushima_basement_pumping_.html
Coucou!
Dans la même collection:
http://neinuclearnotes.blogspot.com/2011/04/weekly-update-on-fukushima-daiichi.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
Et encore:
http://nuclearaustralia.blogspot.com/ (des voisins;)
http://www.popatomic.org/rebuild/
http://nukepowertalk.blogspot.com/
http://atomicpowerreview.blogspot.com/
http://seekerblog.com/
http://djysrv.blogspot.com/
Exemple de fiches utilisées par la propagande pro-nuk:
http://resources.nei.org/documents/japan/FactSheet_Chernobyl_Fukushima_4-12-11.pdf
Mais c'est qu'il y en a de partout, de ces bestioles, ça pullule. Et c'est bien organisé et sponsorisé tout ça.
Qui a dit "lobby"?
http://us.arevablog.com/
et la mise en ligne le 19 Avril de leur site US:
http://new.us.areva.com/EN/home-57/Home-page.html
C'est sûr qu'à coté, on est des amateurs.

mise  à jour du 4 mai:
Ben en voilà un joli nid douillet:
http://alerte-environnement.fr/
Sous les apparences d'un blog écolo bon teint, avec comme mention: l'information décryptée".
Tout pour attirer le chaland. Et quand on pousse la porte, bonjour la propagande pro-Nucléaire, pro-OGM, ect. On y apprend par exemple que les écolos banalisent le Nazisme, rien que ça!
Comme on peut remarquer deux ou trois "connaissances" récentes, on en profite pour les saluer au passage et leur faire un petit rappel de la loi LEN sur les injures et diffamations concernant les publications internet...;-))



Divers

Wikipedia
http://fr.wikipedia.org/wiki/Accidents_nucl%C3%A9aires_de_Fukushima
http://en.wikipedia.org/wiki/Fukushima_I_nuclear_accidents

Site  scientifique français ardu mais intéressant, navigation claire, n'hésitez pas a y fouiller
sans perdre de vue qui le publie... (voir le 2e lien)
http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/Fukushima.htm
http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/statique/apropos.htm
http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/OptionsPlutonium.htm
http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/Fukushima_Piscines.htm
 http://www.laradioactivite.com/fr/site/pages/ImpactsPsychologiques.htm

A lire absolument. Toute ressemblance avec la gestion de la crise à Fukushima....

Legassov a été l'un des membres de la première Commission gouvernementale chargée de la gestion de la catastrophe de Tchernobyl de 1986. Extrêmement déçu par la gestion par l'URSS de la catastrophe, il se suicide le 27 avril 1988, après avoir rédigé un texte qui sera publié le 20 mai 1988 dans La Pravda. Dans ce texte, intitulé « Il est de mon devoir de parler... », il relate les manquements à la sécurité et à la sûreté des installations nucléaires civiles soviétiques. source Wikipedia
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/testament_legassov.html
http://www.dissident-media.org/infonucleaire/suicide_legassov.html
http://ipr.univ-paris1.fr/spip.php?article259

Youtube

Ou comment le caca de Kukushima est expliqué aux enfants...les bras m'en sont tombés...
D'un autre coté, les média nous font la même en version "grands enfants"

Vue aerienne des degats :-(((
http://www.youtube.com/watch?v=M22Gt4sswEA

Le coin des affaires:
Etant donné que la majeure partie des résultats de recherche sur les moteurs standards (Google, Bing, Yahoo) consiste en pages boursières et financières, autant garder un oeil sur les vautours:

Cependant, voici un analyste financier écoeuré qui ne mâche pas ses mots et dénonce depuis plusieurs années le cynisme et les magouilles du monde de la finance, expliquant aux profanes les rouages de la machine infernale. Consultez ses autres articles en relation avec Fukushima.
http://www.la-chronique-agora.com/articles/20110324-3510.html
Si les robots ont tardés a entrer en action sur le site de la centrale, les robots algorithmiques de la finance n'ont pas trainé dans les couloirs...

Actions

L'appel de Fukushima
Depuis les premiers jours de l'accident, je défend l'idée d'une coalition internationale, d'une mise en commun des moyens et des savoirs pour intervenir à Fukushima. 
Dans ce cas, l'ingérence n'est plus une posture de philosophe de salon qui joue à la guéguerre,
 mais un devoir de citoyen du monde.
Pour relayer cette idée, j'ai envoyés mails, com's sur les médias internet. J'ai écrit à de nombreux éditorialistes de la presse, et même au premier Ministre (sans réponse). Bien que ce blog soit avant tout un regroupement de liens d'infos, je soutiens l'initiative de cette pétition en ligne, qui va dans le sens d'une prise en main internationale et citoyenne. Je ne me fais pas d'illusions quand au poids réel d'une pétition en ligne, mais qui ne tente rien...
   Je relaie également la pétition de Greenpeace, seule organisation à ma connaissance présente sur le site de l'accident.


http://appeldefukushima.wordpress.com/

http://lapetition.be/en-ligne/petition-9700.html

http://www.greenpeace.org/belgium/fr/sortons-du-nucleaire/

du 2 au 26 Avril, 25 ans, 25 jours d'actions
http://www.chernobyl-day.org/


Appel de Fukushima. -II-

Le Théâtre du Soleil, les revues ChimèresEcorev’, MouvementMultitudesPratiques et Vacarme :
vous invitent à une assemblée générale des signataires de l'Appel de Fukushima en Région parisienne qui se tiendra le dimanche 1er mai au Théâtre du Soleil, Cartoucherie de Vincennes, à 16 heures, afin de réfléchir ensemble aux suites à donner à cet appel pour un contrôle citoyen de la catastrophe.
Loin d’être stabilisée, la centrale de Fukushima est encore aujourd’hui polluante et potentiellement explosive. Les instances nationales et internationales semblent non seulement ne pas prendre acte de cette situation, mais accepter de surcroît ce type de catastrophes comme une fatalité (déclaration récente de l’U.N. Secretary-General Ban Ki-moon). Exiger le contrôle démocratique de la situation, c’est dès lors pouvoir :
  1. informer sur la réalité des dégâts présents et à venir (sortir du secret) ;
  2. choisir les réponses appropriées (sortir des intérêts nationaux et capitalistes) ;
  3. en tirer les conséquences sur le futur (sortir du nucléaire).

Autant dire que cette exigence de contrôle démocratique forcé (nous n’avons pas choisi le nucléaire et ses accidents programmés) doit s’opposer fermement à la gestion fataliste de la catastrophe. Il s’agit de conjurer par tous les moyens possibles les destructions actuelles et à venir que contient le nom de Fukushima.

Cette AG est ouverte à tous ceux qui  souhaitent fédérer leurs forces pour sortir de l'impuissance collective face à la catastrophe. Michelle Rivasi (CRIIRAD) sera notamment présente.
Un collectif d'organisation parisien devrait se dégager de cette AG.
D'autres assemblées sont souhaitées partout où sont les signataires de l'appel en France et dans le monde.
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 
Jean-Jacques CrèvecœurMontréal (Québec):


Non, ne comptez pas sur moi.
Ne comptez pas sur moi comme vous l'avez fait en automne 2009, lorsque je me battais contre les projets de vaccination massive obligatoire contre la grippe H1N1.
Ne comptez pas sur moi pour mener un nouveau combat contre le nucléaire, suite aux événements catastrophiques qui ont lieu à Fukushima Daiishi.

Pourquoi ? Parce que ce combat que j'ai mené il y a près de deux ans m'a coûté très cher. Très cher en temps, très cher en énergie, très cher en argent, très cher en réputation, très cher psychologiquement, très cher émotionnellement, très cher spirituellement. Je savais intellectuellement que lorsqu'on lutte CONTRE ce qui nous semble le mal, on devient semblable à ce mal qu'on combat. Je le savais intellectuellement, mais je ne l'avais pas ressenti dans ma chair.

Avec le recul de ces dix-huit derniers mois, j'ai compris qu'une facette de mon action avait été très utile à des centaines de milliers de personnes qui ont reçu l'information dont elles avaient besoin pour prendre la décision de ne pas se faire vacciner avec ce vaccin dangereux et parfois mortel. Mon action (et celle des autres militants) a été utile pour faire reculer les gouvernements dans le projet de vaccination obligatoire (j'avais reçu la confirmation confidentielle de la part de militaires qu'ils attendaient les ordres pour encadrer par la force les opérations de vaccination - heureusement, ces ordres n'ont jamais été donnés, finalement, par crainte d'une guerre civile dans nos pays).

Par contre, une autre facette de mon action (celle où mes émotions ont pris les commandes de mes messages) a alimenté ce que je voulais combattre. Et ça, je ne suis pas près d'oublier la dure leçon de vie qui fut la mienne…

Néanmoins.

Je suis frappé de constater qu'une fois de plus, les industries et les gouvernements confirment leur sainte alliance avec les grands médias pour protéger leurs intérêts, en se moquant totalement de nos vies, de notre santé et de notre intégrité physique.



Je le répète. Je n'ai vraiment plus l'intention de partir en guerre contre qui que ce soit. Et je n'ai pas l'intention d'y passer des heures. Il me suffit de poser quelques questions, de vous transmettre quelques références informatives (pour vérifier le contenu de mes questions) et de vous laisser tirer vos propres conclusions. Voici les questions que je me (vous) pose :
  • Pourquoi les médias ont cessé de nous informer dix jours après la catastrophe nucléaire de Fukushima, alors que la situation là-bas ne cesse de s'aggraver ?
  • Pourquoi une des premières décisions prises par les autorités de santé publique a été de relever le niveau des doses acceptables qu'une population peut encaisser ? Comme si l'imminence de la catastrophe avait tout à coup rendu nos organismes plus résistants à la radioactivité…
  • Pourquoi les autorités de santé publique et les gouvernements ont-ils donné l'ordre de ne plus publier les mesures de radioactivité depuis fin mars ?
  • Pourquoi ces mêmes autorités ont-elles donné l'ordre d'arrêter de mesurer le taux de radioactivité dans l'hémisphère Nord, alors que nous payons avec nos impôts, les stations de mesure ?
  • Pourquoi nous a-t-on caché pendant deux mois et demi que les coeurs des réacteurs 1, 2 et 3 avaient fondu dans les heures et les jours qui ont suivi le 11 mars dernier, alors que plusieurs experts indépendants l'annonçaient dans les jours qui ont suivi la catastrophe ?
  • Pourquoi aucun conseil de protection ne nous est donné de la part des autorités de santé publique, à nous qui sommes concernés par la contamination de l'air, du sol et de l'eau ?
  • Pourquoi ne nous dit-on pas que, chaque fois qu'il pleut, nous devrions éviter de sortir, ou alors, utiliser un large parapluie pour ne pas ramener chez nous, de l'eau et des particules contaminées ?
  • Pourquoi presque aucun média n'a révélé que, dès la fin du mois de mars, le lait de plusieurs états américains avait un taux de radioactivité anormalement élevé (depuis lors, les mêmes constats ont été faits en France) ? En nous expliquant que la pluie avait contaminé l'herbe des prés broutée par les vaches…
  • Pourquoi ne nous révèle-t-on pas que la mortalité des bébés a brusquement augmenté ces deux derniers mois, dans les états de l'Ouest américain ? À Philadelphie, par exemple, la mortalité a augmenté de 48 % en un mois, à cause du lait contaminé et de l'eau contaminée du robinet… (référence)
  • Pourquoi ne nous dit-on pas que les centaines de milliers de tonnes d'eau déversées sur les réacteurs sont sur le point de déborder des sous-sols des centrales, et donc de contaminer encore davantage la région, les nappes phréatiques et l'océan ? Et que les Japonais n'ont aucune solution pour régler ce problème…
  • Pourquoi nous fait-on croire que la situation est sous contrôle, alors que les déversements d'eau n'ont fait que retarder le moment où une explosion majeure surviendrait ?
  • Pourquoi ne nous dit-on pas que le bâtiment numéro quatre est sur le point de s'effondrer, avec les risques de relâcher dans l'environnement, d'énormes quantités de plutonium capables de rayer le Japon de la carte pour 100.000 ans (référence) ?
  • Pourquoi toutes les vidéos d'un ressortissant français vivant au Japon ont-elles été supprimées de son compte Youtube depuis ce lundi 20 juin ? Il faut préciser qu'Alex mettait une vidéo quasi-quotidienne sur Youtube pour informer de la situation vécue depuis le Japon. Jusqu'à présent, ses vidéos étaient vues par deux à quatre mille personnes. Sa vidéo de ce week-end, dans laquelle il exprimait sa colère et son désespoir avait déjà reçu 67.000 visiteurs en 48 heures, au moment où son compte a été fermé ! Liberté de l'information, vous dites ? Heureusement, des internautes malins avaient eu la bonne idée de copier sa vidéo et de la remettre en ligne.
Une petite dernière, juste pour la route !
  • Pourquoi l'administration Obama vient-elle de donner l'ordre d'interdire le survol de la centrale de Fort Calhoun (Nébraska) par les avions de tourisme et les hélicoptères, empêchant les journalistes d'informer la population par la situation très préoccupante qui s'y déroule suite aux inondations provoquées par le débordement du Missouri ?
  • Pourquoi cette même administration a-t-elle ordonné qu'aucune information sur la situation périlleuse de la centrale ne soit divulguée (voir photo ci-dessous) ?


Voici quelques références à partir desquelles vous pourrez faire vos propres lectures. J'ai mis ces références sur mon site Internet, dans un dossier nucléaire. Chaque fois que je verrai passer un article de synthèse, je l'ajouterai sur mon propre site.

J'y ai passé une petite centaine d'heures, pour me faire une opinion personnelle, en vérifiant à chaque fois quel était l'intérêt de la personne qui parlait. C'est intéressant de remarquer que tous les experts indépendants, sans exception, sont critiques et inquiets de ce qui se passe et des conséquences pour l'environnement, la santé des populations et l'avenir de la planète. Par contre, aucun expert travaillant pour l'industrie du nucléaire, aucun gouvernement impliqué fortement dans le nucléaire (comme la France et les USA) n'est inquiet de ce qui se passe. Au contraire, ils réaffirment, haut et fort, que le nucléaire est irremplaçable, sûr et même bon pour lutter contre le réchauffement climatique… Alors, de quoi nous plaignons-nous ?

À vous de réfléchir à ce qui se passe dans notre monde.
À vous, à présent, d'oser sortir de votre naïveté à propos de la manière dont le monde fonctionne et est dirigé.
Croyez-vous franchement que les médias ont pour mission de nous informés ? Le croyez-vous vraiment ?
Croyez-vous franchement que les industries se préoccupent de notre bien-être, de notre santé, de notre vie ? Le croyez-vous vraiment ?
Croyez-vous franchement que les gouvernements sont là pour défendre les faibles que nous sommes contre les puissants de ce monde ? Le croyez-vous vraiment ?

C'est plus fort que moi. Mais je ne peux pas m'empêcher de faire un parallèle très simple avec l'affaire de la grippe H1N1.
  • Pour la grippe, il n'y avait aucun danger de pandémie. Des experts, comme le professeur Debré l'ont dit et répété dès juillet 2009. On voyait bien que dans l'hémisphère Sud (en plein hiver entre juin et septembre 2009), il y avait moins de morts que les autres années, malgré le fait qu'ils ne disposaient pas du vaccin salvateur… Malgré l'absence de danger, les médias ont entretenu un climat de peur quotidiennement depuis le 25 avril 2009 jusqu'au 15 décembre 2009 ! Quotidiennement. Avec quoi comme résultat ? 17.000 morts de la grippe en un an (contre 250.000 à 500.000 morts annuels dus à la grippe saisonnière), c'est-à-dire rien du tout !
  • Pour Fukushima et Fort Calhoun, il y a un vrai danger. Des milliers de kilomètres carrés sont déjà perdus pour des centaines d'années au Japon. Les bébés meurent aux USA, les produits laitiers sont contaminés, des centaines de millions de litres d'eau sont contaminées dans les sous-sols des centrales et dans l'océan. Des particules radioactives sont rejetées dans l'atmosphère en continu depuis trois mois. Que font les médias ? Rien. Ils ne disent rien.
Mon commentaire : pour la grippe H1N1, il fallait que les médias amplifient la peur face à un danger inexistant pour servir les intérêts d'une industrie en perte de vitesse (les compagnies pharmaceutiques). Pour Fukushima et Fort Calhoun, il faut que les médias se taisent face à un danger bien réel pour servir les intérêts d'une industrie en perte de crédibilité et de contrôle (le nucléaire).

Vous voulez un autre parallèle ?
  • Pour la grippe, l'OMS a abaissé ses critères de seuil de pandémie le 29 avril 2009 (quatre jours après la première alerte). Ce qui lui a permis de déclarer que la pandémie avait atteint le niveau 6 (le plus élevé) le 11 juin 2009, déclenchant automatiquement l'exécution des contrats qui avaient été signés quatre ans auparavant entre les gouvernements et les compagnies pharmaceutiques. Dans ces contrats, il était spécifié que si l'OMS éclarait une pandémie de niveau 6, les gouvernements s'engageaient automatiquement à commander les vaccins pour lutter contre cette pandémie.
  • Pour Fukushima, l'OMS et les autorités sanitaires ont relevé les seuils acceptables d'irradiation des populations et des travailleurs du nucléaire. Ce qui permet de ne pas être obligé d'ordonner des évacuations massives des populations, puisque ces nouveaux seuils ne sont pas atteints !
Mon commentaire : les notions de seuil biologique et les critères d'acceptabilité ne sont pas déterminés sur base médicale ou biologique, mais bien sur des bases politiques, économiques et financières.

Un dernier parallèle ?
  • Pour la grippe, les experts qui se sont prononcés en faveur de la vaccination et qui ont défendu la réalité de la pandémie étaient tous payés par les compagnies pharmaceutiques qui fabriquaient les vaccins. Ceux qui se sont prononcés contre la vaccination et qui ont dénoncé la manipulation des chiffres, des faits et de l'information n'avaient rien à gagner, au contraire (je suis bien placé pour en témoigner). Mais ce sont ces derniers qui se sont faits traités de menteurs, de conspirationnistes, de théoriciens du complot, de gourous de sectes, et j'en passe. Jusqu'à ce que quelques équipes de journalistes viennent confirmer ce qu'ils disaient, mais avec six à neuf mois de retard… Quand les caisses des compagnies pharmaceutiques étaient bien remplies et lorsque des milliers de personnes souffraient des effets secondaires du vaccin (décès, paralysies, neurodégénérescences, narcolepsies, malformations cardiaques chez les nouveaux-nés, etc.).
  • Pour Fukushima, les experts qui prennent la parole pour nous rassurer sur la sécurité du nucléaire, sur l'inocuité des rejets de Fukushima et sur la maîtrise de la situation sont, comme par hasard, tous payés par l'industrie du nucléaire. Ceux qui dépensent leur énergie sans compter pour relayer les quelques informations disponibles dans le monde n'ont rien à gagner, de nouveau. Pourtant, il suffit de se balader quelques minutes sur les forums pour voir comment ils se font agresser par ceux qui refusent de voir. Pendant ce temps-là, les bébés commencent à mourir dans l'Ouest des États-Unis…
Mon commentaire : tout est dit, c'est bien l'argent qui mène le monde.

Si j'en avais le temps, je recommencerais une même analyse approfondie à propos d'autres événements que nous vivons ou que nous avons vécus. Je vous inviterais à réfléchir, par exemple, à ce qui se cache derrière la bactérie E-Coli qui, soi-disant, provoque une hécatombe en Allemagne. Comme pour le virus de la grippe A H1N1, cette bactérie est jugée par les microbiologistes comme une impossibilité naturelle. Pour eux, il est impossible qu'une même bactérie soit résistante aux huit classes principales d'antibiotiques connus. Mais qui pointe-t-on du doigt comme responsable présumé de cette hécatombe (vous m'excuserez, mais 39 morts, ça n'a rien d'une hécatombe) ? Une vilaine exploitation fermière de produits biologiques en Allemagne… OUH les vilains qui cultivent encore à l'ancienne ! Mais ne vous en faites pas, les scientifiques ont déjà la solution : il suffira d'irradier systématiquement tous les aliments (comme beaucoup le sont déjà dans l'industrie agroalimentaire traditionnelle). Ainsi donc : adieu le bio, adieu les aliments vivants. Bienvenue dans le monde du tout chimique, du tout irradié, du tout aseptisé.

Cette fois donc, les médias ont intérêt à amplifier la peur pour servir les intérêts des industries agroalimentaires industrielles, promotrices des OGM et de la phytopharmacie.

Conclusion provisoire

Comme je vous le disais en commençant, ne comptez pas sur moi pour repartir dans un autre combat.
Car ce combat, comme tous les autres (gaz de schiste, hold-up des pays et des populations par les banques privées, chemtrails, terrorisme d'état, pseudo-réchauffement climatique, etc.), est inutile.

Pourquoi ?

Parce que toutes ces choses que nous vivons actuellement sont le symptôme de l'ancien monde qui s'effondre.
La logique du nucléaire est en train de s'effondrer et ne se relèvera pas.
La logique pharmaceutique est en train de s'effonder et ne se relèvera pas.
La logique agroalimentaire est à bout de souffle et ne se relèvera pas non plus.
La logique de concentration financière vit ses dernières heures avant une faillite globale et systémique.
Toutes les logiques fondées sur la préservation des intérêts d'un petit nombre au détriment de l'immense majorité des êtres vivants sur cette planète ont fait du monde un monde pourri.

Le piège dans lequel je me suis pris moi-même fut de croire que ce monde était mon monde. Je croyais que je faisais partie de ce monde, alors qu'il n'en est rien. Je ne partage aucune des valeurs de ce monde-là ; un monde fondé sur l'individualisme, sur la cupidité, sur l'indifférence, sur le cynisme, sur la méchanceté, sur le mensonge, sur la violence, sur l'inconscience. Je ne partage aucune de ces valeurs. Pourtant, je reconnais qu'il y a en moi des zones d'individualisme, de cupidité, de cynisme, de méchanceté, de mensonge, de violence et d'inconscience. Et c'est pour cela qu'un monde pareil peut encore tenir debout, malgré son extrême fragilité.

Depuis que je suis sorti du combat, en janvier 2010, je ne me pose qu'une seule question : COMMENT CRÉER ENSEMBLE UNE MEILLEURE VIE ?
Autrement dit, et si nous laissions ce vieux monde s'effondrer tranquillement, en souhaitant même que les choses s'accélèrent ? Et si nous investissions réellement nos énergies à créer un autre monde. NOTRE monde, celui qui correspond à ce à quoi nous aspirons de tout coeur… Un monde où nous mettrions la conscience au coeur de nos vies, un monde où nous pourrions reconnaître les parts de lumière comme les parts d'ombre qui se trouvent en chacun de nous. Un monde où le respect de la vie, de la nature, de la conscience serait la préoccupation centrale.

En écrivant cela, je suis bien conscient que je n'ai pas de solution concrète à vous partager. Mais sachez que je chemine dans cette voie. J'ai juste l'intuition que ce meilleur monde, c'est ensemble que nous en tracerons les contours et que nous en inventerons les lois. C'est la raison pour laquelle je redouble mes efforts pour incarner dans mon quotidien la voie alchimique, loin de cette dualité BIEN - MAL. J'espère que, vous aussi, vous trouverez la voie qui vous convient pour ne pas vous attacher à ce vieux navire en train de couler et pour sauter, tant qu'il est encore temps.

La seule chose dont je suis certain, c'est que plus nous lâcherons le matérialisme, moins nous subirons les chocs qui nous attendent ces prochains mois. C'est ce à quoi je travaille depuis dix ans maintenant. Je gagne cinq fois moins qu'il y a dix ans, je ne suis plus propriétaire de rien (ni maison, ni voiture), sauf de ma société et de mes ordinateurs, je n'ai plus aucun engagement financier auprès d'aucune institution (j'ai contracté jusqu'à 500.000 euros d'emprunt !). Je me sens prêt et plus léger pour accueillir la vague du changement. Et vous, Liliane, êtes-vous prêt(e) ?

Restons debout, conscient et sans peur !


Jean-Jacques Crèvecœur
Montréal (Québec)
http://www.jean-jacques-crevecoeur.com

PS : Je vous autorise à reproduire, à diffuser, à traduire, à publier sur vos sites et vos blogs le présent courriel. Merci, simplement, de le publier intégralement et d'en citer la source.

__________________________________________________________________________________




Les nouveaux liens proposés et commentaires ne sont parfois pas mis immédiatement en ligne pour cause de décalage horaire. 


De l'endroit ou je vis, je vois l'envers du décor.....

    
.Fukushima (福島県, Fukushima-ken)est une préfecture du Japon. fukushima signifie littéralement l'île (島, shima) du bonheur ou de la fortune (福, fuku) 
source: wikipedia (oui, bon, je sais...)


A suivre

73 commentaires:

  1. J'ouvre le bal
    d'autres liens SVP

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour!
    voici un lien vers une charte des doses de radiations assez bien faite je trouve (avec une pointe d'humour en prime ;)) en USanglais http://xkcd.com/radiation/

    RépondreSupprimer
  3. bonjour
    intervenant du blog de Mme Leglu, je viens participer et apporter ma modeste obole
    Je voulais revenir sur la petite vidéo de la NHK sur le dernier tremblement de terre de nuit, au début de la vidéo, il y a une lueur très forte qui disparait rapidement. Si quelqu'un a une explication, en faisant de l'image par image, on croirait à une forte explosion. Mais ensuite on ne voit plus rien
    merci
    Christophe C

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour et merci d'ouvrir cette page en attendant comme tu le dis que la raison revienne ailleurs
    Pour ce qui est de la lueur sur la vidéo de nhk, il s'agit selon ce que j'ai compris en anglais d'un transformateur où des lignes auraient carrément cramées.
    Et pour la lueur que jp voit au dessus du réacteur 3 quelqu'un a des infos? Voir photo sur son site
    Fine

    RépondreSupprimer
  5. Enquête sur l'origine des sources de l'article :

    http://realinfos.wordpress.com/2011/04/08/article-tres-important-fukushima-est-entre-en-fusion-confirmation/

    La traduction de l'article en français provient d'ici :

    http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/04/article-tres-important.html

    Commentaire du traducteur :

    A la demande d'anonyme, je donne les sources de cet article.

    http://www.internationalnews.fr/article-fukushima-meltdown-confirmed-by-stephen-lendman-71269659.html

    Je l'ai repris sur InternationalNews, comme l'indique le lien.

    En remontant la filière, InternationalNews l'a repris d'un article de Stephen Lendman (http://sjlendman.blogspot.com/) qui l'a repris d'une émission de radio du 5 avril dont voici le lien :
    http://www.progressiveradionetwork.com/the-progressive-news-hour/

    RépondreSupprimer
  6. http://www.acro.eu.org/
    un autre lien utile il me semble

    RépondreSupprimer
  7. et celui L0 AUSSI
    http://www.fairewinds.com/updates

    RépondreSupprimer
  8. pour ce qui est de la carte on peut la trouver sur ce lien
    http://www.the-early-bird.fr/ext/https://sites.google.com/site/glasnostsurfukushima/

    Fine
    (je ne comprends l'histoire des profils quand on poste un commentaire... Et juste une chose... lire sur du noir c'est super fatiguant pour les yeux....

    RépondreSupprimer
  9. Je suis contente d'être là, voilà ! Chercher la vérité partout ailleurs que la tête dans le sable
    j'ai suivi le mouvement depuis le début, révoltée par le silence
    Ma contribution :
    le lien que j'avais mis sur glasnost, confirmé par electron libre sur des problèmes dès le 12 mars sur Tokai :
    http://eyeswideopeninternational.wordpress.com/2011/04/02/update-radiation-surging-in-ibaraki-japan-is-a-second-reactor-complex-in-trouble/

    ça fait trois centrales touchées : Oganawa, Tokai et Fuku, celle que l'on suit surtout parce qu'elle est montrée du doigt...(quand le sage montre....)

    Ce qui m'indigne et me désole, c'est le coté inexorable du nucléaire. Une fois que c'est arrivé, nous ne pouvons plus rien faire que d'être victime... Cela existera pour le reste de notre vie et celle de nos enfants,
    sans amélioration...définitif.

    RépondreSupprimer
  10. un blog intéressant en anglais :
    http://lucaswhitefieldhixson.com/onagawa-higashidori-and-fukushima-nuclear-power-plant-update-04082011-909-am-cst
    trouvé à partir du blog :
    http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/04/article-tres-important.html

    RépondreSupprimer
  11. France inter hier... là bas si j'y suis...
    Rien de nouveau mais des témoignages intéressants pour ceux qui doutait encore que les japonais n'ont pas un esprit critique...
    http://sites.radiofrance.fr/franceinter/ev/fiche.php?ev_id=1716

    RépondreSupprimer
  12. Merci, ce blog regroupe tous les liens utiles pour se rendre compte au mieux de la situation actuelle au Japon.
    J'ai une vidéo apaisante si vous voulez, c'est un message qui dénonce la désinformation appliquer par les dirigeants japonais et cie:
    http://www.youtube.com/watch?v=4u4iOm4BWGI

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour à tous
    le lien wikipedia pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur le CTBTO
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Organisation_du_trait%C3%A9_d%27interdiction_compl%C3%A8te_des_essais_nucl%C3%A9aires

    RépondreSupprimer
  14. Merci d'avoir créé cette page de liens, qui nous permet de garder le contact avec les événements de Fukushima. Et merci également à Indy de m'avoir signalé cette page !

    Une émission édifiante sur la situation du nucléaire en Suisse :
    http://www.tsr.ch/emissions/temps-present/environnement/2945306-sale-temps-pour-le-nucleaire.html

    RépondreSupprimer
  15. vous saviez qu'il y a une élection aux japon...
    http://www.reuters.com/article/2011/04/10/us-japan-politics-election-idUSTRE7390XN20110410

    RépondreSupprimer
  16. Breitzmartinique10 avril 2011 à 09:51

    Moi aussi, j'ai suivi.Et je constate que c'est du sérieux. Je viendrais souvent sur Radio-blue. Les infos sont de plus en plus alarmantes. Mais je veux les connaître. Merci à toi

    RépondreSupprimer
  17. On se demande toujours si la fusion a eu lieu... aucune confirmation jusqu'à présent.

    Le document de Areva, JP Petit l'a aussi mis en ligne, sous le titre : Le cynisme vertigineux d'AREVA

    http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/analyse_AREVA.htm

    Cependant leurs prévisions semblent bien optimistes encore, car les débats ne font que commencer et la cata japonais est loin d'être terminée.

    Le site d'un américain qui révèle les taux de radioactivité beaucoup plus élevés que la norme admise dans 13 villes américaines, notamment dans le lait :

    http://blog.alexanderhiggins.com/2011/04/09/epa-finds-japan-nuclear-radiation-milk-epa-limits-drinking-water-13-citie-15838/

    Sur ce site un japonais a posté un commentaire (en japonais) qui d'après la traduction indique que le gouvernement a décidé de mélanger le lait radioactif au lait normal = radioactivité sous la barre de la norme, il suffisait d'y penser ^-^

    Une page de pétitions :

    http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/agir/petitions.html

    Extrait :

    La Cyberaction lancée afin d’obtenir la levée du secret sur les résultats du réseau international TICEN détenus par l'Etat Français (CEA) et relayée par le site Cyberacteurs.org est désormais terminée. Elle a réuni plus de 7230 signatures. Les courriels adressés à l’Elysée et aux ministères ont été bloqués. Les courriels destinés à Bernard Bigot, administrateur général du CEA, ont bien été réceptionnés et ont fait l'objet d'une réponse type, exemple éloquant de langue de bois et de désinformation (que vous pouvez lire ICI). Nous en ferons l'analyse dès que possible.

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour à tous,

    Il y a quelques semaines, j'avais signé l'appel de la CRIIARD pour la transparence des résultats... Quelques jours après, je reçois un mail comme plus de 400 personnes, de Mr Bigot... Comment a-t-il eu nos mails nous nous sommes tous posés la question... Mais bon peut être est-ce une bonne chose puisqu'aujourd'hui ce mail est utilisé en "réponse à tous" par certains pour dire ce qu'ils pensent...
    Voici ce que Mr bigot avait écrit en réponse à la requête de la CRIIARD.

    "Madame, Mademoiselle, Monsieur,

    Je vous remercie de votre message.

    Le réseau de détection international (CTBTO) auquel fait référence la CRIIRAD dans son communiqué est un réseau qui a été mis en place pour détecter un éventuel manquement d’un pays signataire du TICE (Traité d’Interdiction Complète des Essais nucléaires) quant à son engagement de ne plus réaliser d’essai nucléaire. Les règles de diffusion par ses Etats membres des données reçues par ce réseau de capteurs (sismiques, hydroacoustiques, marégraphiques et radiologiques) ont fait l’objet d’un traité international qui établit que les Etats destinataires ne peuvent les rendre publiques sans concertation avec les autres membres en vue d’un accord.

    Le communiqué de la CRIIRAD connaît cette obligation en se tournant vers l’assemblée des Etats membres pour demander une dérogation aux attendus de cet accord. Cette dérogation pour une transmission via l’AIEA (Agence Internationale à l’Energie Atomique) a été à ma connaissance obtenue dans les circonstances présentes suite à l’accident nucléaire de Fukushima, conséquence du tremblement de terre et du tsunami d’une ampleur exceptionnelle qui s’en est suivi et dont le Japon a été victime. La CRIIRAD souligne à juste titre que, à la suite de cette dérogation, les données du CTBTO ont été fournies à l’AIEA et à l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) pour compléter les données dont ils disposent déjà et dont ils publient les résultats qui sont désormais accessibles à tous.

    Pour ce qui concerne l’Europe et la France, des réseaux de mesures de la radioactivité dans l’air existent indépendamment des capteurs du CTBTO et permettent notamment à l’IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire français) de disposer en temps réel des données radiologiques détaillées concernant notre pays. Ces données, continument actualisées, sont consultables sur le site internet www.irsn.fr par tous ceux qui le souhaitent, et au premier rang desquels les adhérents ou sympathisants de la CRIIRAD.

    Le CEA qui est à la disposition de nos concitoyens pour leur fournir en toute transparence les données dont il dispose, dans le respect des engagements internationaux de notre pays, n’a fait que confirmer à la CRIIRAD qui le sollicitait sur ce point particulier les règles d’engagement international qui s’imposent à lui et à la France. Il a agi sans délai pour que le réseau de détection international (CTBTO) veille à répondre via l’AEIA à la légitime préoccupation de tous ceux qui veulent être informés des données de radioprotection liées à l’accident de Fukushima.

    Je vous prie, Madame, Mademoiselle, Monsieur, de croire en l’expression de ma considération distinguée.

    Bernard Bigot

    Administrateur général du CEA"

    Peut être pouvons-nous augmenter ce mailing et transformer ainsi ce mail en une nouvelle voie de dénonciation...
    Mais je ne sais pas comment faire pour ajouter les adresses de ceux qui désirent. Si quelqu'un pense que c'est une bonne idée et connait le moyen de le faire...

    RépondreSupprimer
  19. En direct encore un seisme... épicentre sur terre près de fukushima

    RépondreSupprimer
  20. juste un petit lien que je voulais proposer sur l'association Négawatt qui propose un scénario intéressant sur l'énergie

    RépondreSupprimer
  21. oups j'ai oublié de mettre le lien de négawatt
    http://www.negawatt.org/

    RépondreSupprimer
  22. Japan eyes raising level of nuke crisis to most severe
    KYODO news

    RépondreSupprimer
  23. Just hours after our field radiation team held a press conference calling for further evacuation around Fukushima, the Japanese government announced that it will extend the mandatory evacuation zone around the stricken nuclear plant to 30km and evacuate the contaminated towns of Namie, Iitate and parts of Minamisoma within one month.
    ....Greenpeace source
    1 MOIS... c'est super long. En plus 30 km ne suffit pas quand on voit les résultats de l'ACRO aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  24. Une nouvelle piste ; un réseau qui fédère les associations locales qui développent les énergies douces : http://www.cler.org
    Nicolas

    RépondreSupprimer
  25. Les news rassurantes du jour :

    Déclaration de l'agence japonaise de sûreté nucléaire (Nisa) :

    http://www.europe1.fr/International/Fukushima-au-meme-niveau-que-Tchernobyl-495601/

    "Les émissions de particules radioactives en provenance de Fukushima-Daiichi représentent pour le moment environ 10% de la quantité émise par la centrale de Tchernobyl. Mais elles pourraient être finalement plus importantes qu'à Tchernobyl, car elles n'ont toujours pas cessé..."

    Mais, selon les experts, rien de comparable avec Tchernobyl...


    Même si les nouvelles répliques n'arrangent rien on est en droit de se demander QUI gère la situation :

    http://www.europe1.fr/International/Japon-une-secousse-impressionnante-494499/

    Selon l'agence de presse Jiji, Tepco doit mettre en service des camion-citernes pour arroser les réacteurs à l'aide de lances à incendie au cas où d'autres coupures surviendraient. Il a toutefois été précisé que les caméras surveillant l'injection d'eau dans les réacteurs 1 et 3 étaient "endommagées" et que l'opérateur ne pouvait plus surveiller cette opération.

    RépondreSupprimer
  26. je cherche à vous poster le document de l'asn sur l'échelle de classement des accidents nucléaires twetté par greenpeace... j'espère que le lien va fonctionner
    http://bit.ly/i1jJkm

    RépondreSupprimer
  27. Bonjour,

    Lu dans le dernier bulletin du Early bird :
    " Il faut se rendre à l’évidence : la centrale de Tokai doit aussi fuir. Les relevés à
    Ibaraki sont trop élevé de manière constante, depuis un mois, malgré les vents tournants
    Et la ville est trop loin de Fukushima (85km), pour justifier des valeurs aussi élevées de
    radiation."

    RépondreSupprimer
  28. Bonjour à tous,

    accrochez vous, l'article que je viens de découvrir m'a mis la boule au ventre. 2 nouvelles centrales celle de Higashidori et celle de Tomari connaissent elles aussi des problèmes. De plus celle d'Onagawa devient elle COMPLETEMENT hors controle.
    Et bien sur, l'explosion de la centrale de Fukushima est imminente.Preuve à l'appui dans l'article.
    BONNE LECTURE.
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/fukushima-la-fuite-en-avant-92111

    RépondreSupprimer
  29. Blog de Paul Jorion, ce jour:
    "Pour la première fois, de faibles traces de strontium ont été découvertes et viennent d’être annoncées dans des échantillons de sol et de plantes prélevés entre le 16 et le 19 mars à une distance de plus de 30 kms de la centrale. Produit de la fission nucléaire, le strontium est hautement radioactif et peut déclencher des leucémies après s’être fixé dans les os du corps humain."

    greenpeace, le point sur les autres centrales :

    Centrale nucléaire d’Onagawa (préfecture de Miyagi)
    La centrale d’Onagawa avait été arrêtée après la secousse et le tsunami du 11 mars, seule le refroidissement était maintenu. Suite à la secousse du 7 avril,le système électrique de la centrale a été partiellement coupé. De l’eau s’échapperait des piscines de combustibles usés des deux réacteurs de cette centrale, ce qui est une source d’inquiétude.

    Centrale nucléaire de Tomari ( Hokkaido )
    La fourniture d’électricité de la région a fait défaut, l’alimentation des réacteurs n ° 1 et 2 a été temporairement coupée à 90%de la capacité, le fonctionnement a été restauré vendredi matin à 6h30 heure locale.

    Centrale nucléaire Higashidori (préfecture d’Aomori)
    Une partie de la source d’alimentation externe du réacteur n ° 1 du a été temporairement coupée, et le réacteur fait l’objet d’un contrôle régulier. La piscine de stockage des combustibles usagés a été refroidie par le système électrogène de secours, le courant ayant été rétabli quelques heures plus tard, sans que des dommages aient été constatés.

    Usine de retraitement de Rokkasho (préfecture d’Aomori)
    Une partie de la source d’alimentation externe a été temporairement perdue, restaurée par la suite


    je rajoute Ibaraki centrale de Tokai....

    on pourrait faire une carte de tout ça, ce serait possible ?
    je n'arrive pas à me résigner , à arrêter de chercher des infos, malgré le fait que ce soit trop tard..Chercher la vérité est légitime

    RépondreSupprimer
  30. Je ne pense pas avoir vu la référence sur ce blog :

    http://www.iaea.org/newscenter/news/2011/fukushima120411.html

    Apparemment ce site se veut "complet" sur la couverture de l'évènement de Fukushima. Ce serait la moindre des choses puisqu'il s'agit de l'agence internationale de l'énergie atomique : IAEA... Pouvons-nous nous y fier ?

    Le 12 avril ils faisaient un tour complet, avec tableaux, monitorings, etc.

    Ils expliquaient les "raisons" qui ont modifié l'estimation de l'échelle de gravité. En clair, une première estimation de niveau 5 signifiait : la situation est grave mais pas désespérée. A présent on relève à 7, mais seulement à 10% de nocivité comparé à Tchernobyl, en d'autres mots : la situation est désespérée mais ce n'est pas grave.

    En date du 13 : "Overall, the situation at the Fukushima Daiichi plant remains very serious but there are early signs of recovery in some functions such as electrical power and instrumentation". (On est rassuré).

    Un japonais, le Dr Michio Kaku, physicien, est traité de pessimiste au vu de son estimation et de ses commentaires.

    En effet il a eu l'indécence d'écrire en date du 4 avril :

    "The situation at Fukushima is relatively stable now... in the same way that you are stable if you hang by your fingernails off a cliff, and your fingernails begin to break one by one."

    http://bigthink.com/ideas/37705

    Un autre article pose une question sans doute pas totalement stupide :

    "Is it Time to Appoint a Body of Top Scientists to Succeed the Fukushima Utility and Treat them as Consultants?"

    http://bigthink.com/ideas/37782

    Plusieurs interventions intéressantes aussi dans les commentaires. Dont une explication qu'on espère tirée par les cheveux, il y aurait une recherche d'armement nucléaire sous la centrale, d'où la présence de MOX et d'où le très long délai envisagé avant de couvrir la chose... la haute radioctivité de l'eau, etc.

    Un lien vers un article à ce sujet de "Yoichi Shimatsu, a Hong Kong­based environmental writer, is the former editor of the Japan Times Weekly" :

    http://beforeitsnews.com/story/547/796/More_Speculation_that_Fukushima_is_Hiding_a_Secret_Nuclear_Weapons_Program.html

    Il s'agit d'un site d'expression "libre", nous avons là les spéculations des uns et des autres, des rapports, des vidéos, des photos, etc. :

    http://beforeitsnews.com/stories/in/0000000000000176

    Quant à l'article belge sur RTL, il s'agit de Greenpeace qui a effectué des mesures. Cela semble effarent, mais plutôt logique... Pire que Tchernobyl pour eux, au vu du nombre de victimes.

    Comment faire pour évacuer un million de personnes, et si cela continue, combien faudra-t-il en évacuer ? Question subsidiaire : vont-ils les évacuer ??

    RépondreSupprimer
  31. L'UE revoit ses normes !

    "UE fixe des teneurs

    L'Union européenne a officiellement établir des niveaux de rayonnement maximal pour les aliments importés du Japon. Les nouveaux niveaux, publié le 12 avril, remplacer niveaux antérieurs provisoire pour les isotopes du strontium, l'iode, le plutonium et les émetteurs alpha de trans-plutonium et tous les autres nucléides, avec une demi-vie de plus de 10 jours, notamment le césium 134 et 137. teneurs maximales différentes s'appliquent aux aliments pour nourrissons et enfants en bas âge, lait et produits laitiers, des denrées alimentaires liquides et d'autres denrées alimentaires, des limites plus strictes sur les aliments pour nourrissons et enfants en bas âge.

    Les concentrations maximales de césium-134 et 137 et les isotopes d'iode ont également été officiellement fixée pour aliments importés."
    Lien: http://www.world-nuclear-news.org/RS-Most_fuel_in_Fukushima_4_pool_undamaged-1404117.html

    RépondreSupprimer
  32. Lisez impérativement les dernières mises à jour de JP Petit sur son site :

    http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm

    Ne manquez pas (en date du 12 avril, descendre sur la page car les dates ne sont pas toutes dans le bon ordre) une interview de Thierry Charles directeur de l'Institut de Radioprotection et de sûreté Nucléaire français (IRSN), menée pour le Monde par le journaliste Antoine Bouthier... et les commentaires de JP Petit = Le Japon envisage probablement de bétonner la centrale, mais comment ?

    Il voit d'un bon oeil la candidature de Hulot :

    "J'ai vu que Nicolas Hulot avait décidé de se présenter aux présidentielles et recherchait une investiture auprès d'Europe Ecologie.

    Figure-phare au plan médiatique, Hulot pourrait changer la donne. Encore faudrait-il que les écologistes, en général, comprennent qu'il est impossible "de lancer des projets concernant des énergies renouvelables, qui soient rentables, en matière de retour sur investissement".

    L'envergure de tels projets dépasse totalement les capacité du privé et son impératif de profit à court terme.

    De telles entreprises ne pourraient que prendre la forme de GRANDS TRAVAUX, avec un financement étatique massif, assurant au passage un plein emploi immédiat, étant donnée les tâches à lancer."


    Comme disait Napoléon (lu dernièrement sur la toile) : avant de chercher une conspiration, regardez du côté de la bêtise humaine...

    JP Petit propose : "Une " Guerre Ecologique ", la première, de l'homme contre sa cupidité et sa sottise"


    En l'occurence, on ne sait pas, entre la conspiration et la bêtise, laquelle est préférable. Surtout qu'il s'agit bien probablement des deux, ne serait-ce que la conspiration du fric et du pouvoir, entre les mains d'imbéciles notoires.


    Mais restons optimistes :

    JP Petit n'est pas le seul à vouloir des solutions. Le beau monde scientifico militaire semble commencer à se démener :

    https://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/04/14/fukushima-bientot-sous-les-bombes/


    La liste des centrales et usines en danger doit être bien plus longue que ce qu'on nous en dit, un exemple ici :

    https://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/04/14/le-reacteur-nucleaire-de-monju-bien-pire-que-fukushima/


    L'article cité précédemment concernant la possibilité d'un programme d'armement nucléaire dans la centrale de Fukushima a en fait été officiellement publié sur le site par Yoichi Shimatzu | 14:14 BeiJing Time,Thursday, April 7, 2011:

    http://en.m4.cn/archives/7235.html

    Une traduction française de l'article vient de sortir :

    http://bistrobarblog.blogspot.com/2011/04/un-programme-darmement-secret-au-coeur.html

    Continuons à réfléchir et à agir. Merci à tous ceux qui relayent et permettent de pousser la voile dans la bonne direction.

    En espérant pour l'heure que la pataugeoire numéro 4 soit miraculeusement sauvée...

    RépondreSupprimer
  33. Bonjour,

    Une " Guerre Ecologique " est plus que souhaitable,

    de toute façon, à petite et grande échelle,

    les pollués finiront pas s'en prendre aux pollueurs.

    Il vaut mieux que les devants soient pris.

    RépondreSupprimer
  34. Merci à vous tous qui prenez le temps de venir vous informer
    et
    déposer les liens qui nous permettront de relayer

    ces précieuses informations à nos proches !

    RépondreSupprimer
  35. plutôt que de grands discours, écoutez ce cri du coeur, cette angoisse, ce désarroi, et cette colère d'un Français à Tokyo

    https://lesmoutonsenrages.wordpress.com/2011/04/14/un-francais-au-japon-temoigne/

    RépondreSupprimer
  36. Merci beaucoup à toutes et tous pour vos nombreux liens.
    @ODL: Finie, la lecture du K.Dick?

    RépondreSupprimer
  37. Du nouveau mais en anglais, un pdf de 250 pages sur les études scientifiques menées par une vingtaine (et plus) de chercheurs depuis Tchernobyl, sur les risques des radiations. European Committee on Radiation Risk. Comité Européen sur le Risque de l’Irradiation.

    Le PDF 1,32Mo : http://www.euradcom.org/2011/ecrr2010.pdf

    Le site qui propose quelques autres publications : http://www.euradcom.org/

    A notamment participé à l'étude le Prof. Chris Busby, UK, qui semble avoir étudié des cas sur des dizaines d'années et a publié des comptes rendus dans des revues spécialisées, exemple : Busby C, (2009) Very Low Dose Fetal Exposure to Chernobyl Contamination Resulted in Increases in Infant Leukemia in Europe and Raises Questions about Current Radiation Risk Models.

    C'est lui qui vient d'être inteviewé par Alex Jones affirmant que les USA voulaient trouver une solution radicale, parce que les conséquences sont grandement minimisées.

    Le document est dédié au Professeur Edward P Radford, physicien et épidémiologiste qui a déclaré : “There is no safe dose of radiation”. Pour la petite histoire : "Radford was appointed Chair of the BEIR III committee of the US National Academy of Sciences. His BEIR report in 1979 drew attention to the inadequacies of the then-current radiation risk model. It was withdrawn and suppressed but he resigned and published a dissenting report. His career was destroyed." En résumé, sa carrière a été détruite parce qu'il a controversé les modèles de l'époque concernant les risques des radiations.

    A défaut de comprendre tout le document, il peut servir de références pour ceux qui douteraient des dangers de la radioactivité.

    On y lira entre autres recommandations, p181 et 182 :

    The Committee thus argues for a level of exposure much lower than the level recommended by ICRP... : Le Comité plaide ainsi pour un niveau d'exposition beaucoup inférieur au niveau recommandé par l'ICRP…

    The Committee calls on all governments of the world to abandon the current ICRP based risk model as a matter of urgency and to substitute for it the ECRR2010 risk model : Le Comité fait appel à tous les gouvernements du monde pour abandonner d'urgence le modèle de risques actuel basé sur ICRP et pour lui substituer le modèle de risques de ECRR2010.

    Une petite de présentation en français datant de 2003 : http://www.euradcom.org/2003/nouvellesnormes.htm

    On y relève notamment quelque chose qui n'a certes pas changé : "Le Comité reconnaît le problème éthique posé par l'exposition de populations à des substances mutagènes sans qu'elles le sachent et sans qu'elles y consentent, et quand un grand nombre des personnes exposées (beaucoup d'entre elles n'étant pas encore nées), n'en tirent aucun bénéfice pour contrebalancer les atteintes à leur santé"... "C'est pourquoi le Comité s'est entouré de moralistes, juristes, environnementalistes et d'universitaires, spécialistes des attitudes sociales face au risque et à la construction de la connaissance."

    Voilà, je retourne dans mon bunker pour le reste de la journée :((

    RépondreSupprimer
  38. voici un lien vers la webcam de Fukushima, de nouvelles vapeurs (fumées blanches) sont visibles alors que ces derniers on n'en apercevait plus, serait-ce un signe que la situation s'empire de nouveau ?
    souhaitons que non
    http://www.tepco.co.jp/nu/f1-np/camera/

    RépondreSupprimer
  39. A voir actuellement que fr2 "complément d'enquêtes" sur le nucléaire. Ou à revoir que le site.

    RépondreSupprimer
  40. La diffusion de "complément d'enquête", prévue hier soir en Nouvelle-Calédonie, a été déprogrammée, à la place on a eu un reportage sur l'armée de l'air Française...
    Mais il il y a le site de la 2.
    @odl
    Avez-vous trouvé un exemplaire de "la sauterelle"?

    RépondreSupprimer
  41. lien sur les niveaux de radiations à l'échelle planétaire entre le 6 avril et le 11 avril au niveau de l'iode131, le xénon133 et le césium137.

    http://www.youtube.com/watch?v=Urvl0Wrrdug&feature=related

    On remarque que le xénon est présent en grande quantité sur la côte Est des Etats-Unis.
    J'ai donc fait mes petites recherches sur le xénon 133.
    Résultat:le xénon133 fait partie des produits de fission de l'uranium 235 et du plutonium 239 et peuvent donc servir d'indicateurs d'explosion nucléaire d'origine humaine. (wikipédia)

    RépondreSupprimer
  42. ah petite erreur, c'est pas la côte Est mais Ouest des Etats-Unis.
    Mes plus sincères excuses.

    RépondreSupprimer
  43. A noter l'émission C dans l'air en fin d'après-midi consacrée au Nucléaire

    Lien pour poser des questions

    http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=reagissez-en-direct-merci

    RépondreSupprimer
  44. http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fukushima-mon-amour-92437

    RépondreSupprimer
  45. Doit-on comprendre la phrase de Ban Ki-Monn de cette façon là.

    "LE MONDE DOIT SE PREPARER A VIVRE D'AUTRES ACCIDENTS NUCLEAIRES COMME CEUX SURVENUS A TCHERNOBYL ET A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA AU JAPON"

    LE MONDE: chaque pays doit se sentir concernés, personne ne peut-être épargnés des conséquences de loin ou de près du nucléaire.
    DOIT: notion de devoir, c'est inévitable.
    SE PREPARER: appel lancé aux gouvernements de chaque pays et à toutes les institutions pour qu'ils mettent en oeuvre des moyens de censure en contrôlant les médias, moyens de répressions...pour désinformer l'opinion publique et éliminer toutes menaces potentielles de révoltes.
    A VIVRE: futur proche, signifie indirectement également que l'énergie nucléaire va continuer à se développer.
    D'AUTRES ACCIDENTS NUCLEAIRES: pas un, mais plusieurs!!!! combien:2,3,6,10???
    minimisation maximum du danger, on parle d'accidents et pas de catastrophes.
    COMME CEUX : comparaison aux deux autres catastrophes ou plutôt "accidents" (puisqu'il l'interprète ainsi). Il n'est pas envisager que des "accidents" (puisqu'il l'interprète ainsi) plus graves puissent se produire.
    SURVENUS: c'est quelque chose qui peut arriver brusquement, à l'improviste. Il veut donc dire que rien n’est sous contrôle, les "accidents"(puisqu'il l'interprète ainsi) ne sont pas prévisible.
    A TCHERNOBYL ET A LA CENTRALE DE FUKUSHIMA AU JAPON:
    -Il banalise Tchernobyl, il dit a Tchernobyl. Par contre il prend bien le temps de développer sur Fukushima, a la centrale de Fukushima au japon. Il accorde donc plus d'importance à Fukushima: parce que "l'accident" (puisqu'il l'interprète ainsi) est plus grave que Tchernobyl???
    -Autre hypothèse plus simpliste, le terme Tchernobyl est banaliser car on a l'habitude de le dire. Par exemple on dit "les enfants de Tchernobyl" .Pour Fukushima "l'accident" (puisqu'il l'interprète ainsi) n'est pas encore assimiler et surtout pas encore régler. On ne parle pas encore des enfants de Fukushima, pas encore...

    RépondreSupprimer
  46. [b][u][#C60038]la centrale de Fukushima n'était plus assurée depuis 6 mois[/#C60038][/u][/b]

    http://www.lepoint.fr/monde/la-centrale-nucleaire-de-fukushima-n-etait-plus-assuree-depuis-aout-2010-21-03-2011-1309593_24.php

    http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2011/03/21/97002-20110321FILWWW00709-fukushima-site-plus-assure-depuis-2010.php

    http://pro.news-assurances.com/blog/tag/centrale-fukushima


    [b][u][#C60038]Il ne faut pas espérer mieux que des excuses de la part de Tepco, par contre quasi certitude de l'impunité des dirigeants qui n'iront pas devant les tribunaux[/#C60038][/u][/b]

    http://www.alvinet.com/actualite/article-8236375-centrale-de-fukushima-un-responsable-de-tepco-s-excuse-aupres-des-deplaces.html

    http://www.franceculture.com/blog-en-quete-de-science-2011-04-12-fukushima-un-mois-apres-excuses-et-confusion.html


    [b][u][#C60038]Tepco ne pouvant faire face financièrement au coût de la catastrophe car ces risques ne sont pas provisionnés ce sont les contribuables japonais dans un 1er temps qui paieront la facture car Tepco sera surement nationalisé, dans un 2ème nous aussi serons mis à contribution[/#C60038][/u][/b]

    http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/energie-environnement/20110329trib000611456/tepco-pourrait-etre-nationalise-par-l-etat-japonais.html

    http://www.la-croix.com/Tepco-pourrait-etre-nationalise/article/2460111/55351

    http://www.lefigaro.fr/marches/2011/03/29/04003-20110329ARTFIG00350-une-rumeur-de-nationalisation-de-tepco-freine-le-nikkei.php

    RépondreSupprimer
  47. Quelques liens sur le dernier hebdo de Courrier International disponibles:

    http://www.courrierinternational.com/article/2011/04/21/l-elysee-premier-lobbyiste-europeen

    http://www.courrierinternational.com/article/2011/04/21/tchernobyl-n-a-pas-termine-son-ouvrage

    http://www.courrierinternational.com/article/2011/04/21/des-dechets-nucleaires-bienvenus

    http://www.courrierinternational.com/article/2011/04/21/les-britanniques-restent-avec-leur-plutonium-sur-les-bras

    RépondreSupprimer
  48. Bonsoir, je remets ici le lien vers "idées" du Monde
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/02/le-genre-humain-menace_1502134_3232.html

    et aussi
    http://www.lemonde.fr/idees/article/2011/04/06/nous-ne-vivons-pas-dans-le-meilleur-des-mondes-technologiques_1503446_3232.html

    RépondreSupprimer
  49. Breitzmartinique24 avril 2011 à 08:29

    Un autre excellent site pour suivre mois après mois la saison des typhons au Japon : www.cyclonextrem.com
    cliquez sur Bassin Pacifique NordEst (100° à 180°)
    cliquez sur Japon et vous aurez à tout moment le suivi des typhons et autres phénomènes climatiques.

    RépondreSupprimer
  50. Breitzmartinique24 avril 2011 à 12:26

    Oups ! le premier post n'est pas passé. C'était pour vous dire que d'après le site suivant : www.diplomatie.gouv.fr/conseil-aux-voyageurs_909/pays_12191/japon_12268/index.htlm la saison des typhons au Japon est de Mai à Octobre. Ils véhiculent des vents jusqu'à 300km/h et sont accompagnés de fortes précipitations (20mm et plus par heure).
    Vous avez compris ou je veux en venir ! Barres de combustibles à l'air = dispersion des matières radioactives sur le Japon d'abord et ensuite dans l'hémisphère Nord.Au mois d'Août le Nord du Japon est particulièrement intéressé par les typhons traditionnellement.
    Ils ont dit neuf mois pour mettre fin à cette crise. Mon oeil !
    L'electron libre en parle aussi !

    RépondreSupprimer
  51. Photos surprenantes des ouvriers en train de saluer à genoux... sans doute le gouverneur... de la région de désolation empoisonnée de Fukushima. L'article dit ceci : Le gouvernement Yuhei Sato de Fukushima a indiqué vendredi qu'il ne permettra jamais à Tepco de reprendre des opérations à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi.

    http://english.kyodonews.jp/news/2011/04/87066.html

    Les trois réacteurs ont fondu, du moins en grande partie. C'est ce que laissaient déjà entendre les tableaux de l'IAEA puisque ces réacteurs étaient mentionnés comme partiellement découverts. JP Petit confirme. A l'heure actuelle, en date du 21, l'IAEA déclare que la température de l'eau continuellement injectée sur les réacteurs 1, 2 et 3, reste au-dessus des conditions de refroidissement. Et puis : "White "smoke" continues to be emitted from Units 2, 3 and 4..." Sans commentaire scientifique de leur part. Les guillemets pour "smoke" laissent rêveurs... Le troisième réacteur étant le plus mortifère, nous sommes garantis d'avoir du plutonium dans nos potages... et du "strontium", un nom bien choisi quand on y pense. Le plus dangereux des éléments, paraît-il, en termes de santé.

    http://www.iaea.org/newscenter/news/tsunamiupdate01.html

    Sur la même page vous avez un "Radiation Monitoring" et un "Marine Monitoring" avec le nouveau "TEPCO Seawater Monitoring Programme". Puis on peut consulter les monitorings d'autres pays que le Japon en lisant les updates des jours précédents. Prochain update prévu : demain 26 avril.

    Quelques liens anglophones d'observateurs et enquêteurs motivés se plaignant de la rareté de l'information... (ah bon ?)

    http://www.lucaswhitefieldhixson.com/blog-topics/fukushima

    http://www.lucaswhitefieldhixson.com/local-town-receives-17-years-worth-radiation

    En résumé, en l'espace d'un mois de temps, la population de Namie (30Km de la centrale) a reçu l'équivalent de 17 années de radiations.

    Déclaration du Dr. Helen Caldicott: 'Japan Is Many Times Worse Than Chernobyl' (beaucoup de fois plus dangereux que Tchernobyl).

    http://beforeitsnews.com/story/582/695/Dr._Helen_Caldicott:_Japan_Is_Many_Times_Worse_Than_Chernobyl.html

    Et enfin un article qui vient confirmer les relevés de Greenpeace. Par le physicien Dr Michio Kaku ("pessimiste" selon les officiels) se réfèrant à Christopher Busby qui n'hésite pas à traiter les officiels de "criminels irresponsables", pour avoir minimisé la situation. En cause : l'énorme pression de la puissante industrie nucléaire et de ses actionnaires. Dans des clips à visionner (anglais), il mentionne que les relevés indiquent une contamination significative sur une distance de 200km de la centrale, incluant Tokyo et plus loin vers le sud. (On ne s'étonne plus que des gros investisseurs quittent Tokyo sans plus attendre.) Michio Kaku déclare que "la situation de Fukushima n'a pas la moindre chance de s'améliorer... Les émissions radioactives continueront à s'accumuler au Japon, en Amérique du Nord, dans l'océan pacifique et dans tout l'hémisphère nord à l'avenir, raison pour laquelle il s'est déplacé pour partager les quatre vidéos, qui ne font pas partie des médias traditionnels."

    http://www.internationalnews.fr/article-fukishima-nuclear-facility-is-a-ticking-time-bom-72250760.html

    Le fil de l'actualité à Fukushima contient d'autres articles :

    http://www.internationalnews.fr/article-dossier-mega-catastrophe-nucleaire-de-fukushima-fukushima-files-70306360.html

    RépondreSupprimer
  52. Merci odl pour votre dernier post, repris intégralement sur la page actu, en date du 25 Avril.
    Au fait, cherchez-vous toujours un exemplaire de "la sauterelle pèse lourd"?

    RépondreSupprimer
  53. Une petite page de pub pour le Japon comme on en a vu pour la France....
    http://www.culturepub.fr/videos/general-electric-ge-tokyo

    RépondreSupprimer
  54. Deux images inédites de la nouvelle communication de Tepco et Areva:

    http://cjoint.com/?0DAsfDoaq6B

    http://cjoint.com/?ADAshrJWsJk

    RépondreSupprimer
  55. Bonjour,
    Vous trouverez ici sur mon site http://radioprotection.eklablog.com/special-japon-c587930 des infographies sur les évènements du Japon, ainsi que ici http://www.forum-rpcirkus.com/f11-special-japon un forum sur le décryptage et l’analyse des évènements. Ce forum est lié au site http://www.rpcirkus.org/ que je vous invite aussi à consulter.
    Ce forum est piloté par des professionnels et des passionnés de la radioprotection. Je vous invite à y consulter toutes les thématiques. Les informations y sont traduites pour les non-connaisseurs et toutes questions posées saura trouver une réponse à vos interrogations.
    Cordialement.
    Deedoff

    RépondreSupprimer
  56. La cavalerie arrive:

    http://www3.nhk.or.jp/daily/english/30_09.html

    L'agence de sûreté US nous dit que tout va mieux "définitivement". Oh happy days, jours radieux plutôt qu'irradiants:

    http://www.bloomberg.com/news/2011-04-28/japan-s-nuclear-crisis-definitely-improved-nrc-reports-1-.html

    http://www.nrc.gov/reactors/new-reactors/col/new-reactor-map.html

    RépondreSupprimer
  57. Un article qui analyse les risques sismiques futurs au Japon et laisse craindre qu'on soit loin d'être à l'abri d'autres Fukushima, voire plus grave dans le cas d'une usine de retraitement de déchets située sur un lieu hautement sismique.


    http://www.counterpunch.org/takashi04252011.html

    On the Danger of a Killer Earthquake in the Japanese Archipelago

    The Nuclear Disaster That Could Destroy Japan ... and the World

    By HIROSE TAKASHI

    Quelques extraits résumés en français.

    Selon les géologues, les risques de tremblements de terre majeurs sont loin d'être écartés au Japon. En effet après une longue période d'inactivité, le pays est entré dans une période d'activités sismiques qui sont prévues durer encore quelques décennies.

    Une usine de stockage et de retraitement de déchets radioactifs, (recueillis de toutes les centrales japonaises) a été construite pour résister à seulement un quart des tremblements de terre subis durant les dernières semaines en d'autres lieux. Et il se fait qu'elle se situe sur une formation géologique extrêmement fragile. Il s'agit de l'usine Rokkasho considérée comme l'usine la plus dangereuse du monde (traitement du plutonium, uranium et autres déchets hautement radioactifs). Selon une analyse de l'industrie nucléaire allemande, une explosion de cette installation pourrait exposer les personnes dans un rayon de 100km à une irradiation de 10 à 100 fois la concentration létale, ce qui signifie sans doute une mort instantanée.

    Le 7 avril une réplique a coupé l'électricité dans l'usine Rokkasho. La piscine et les déchets radioactifs on été refroidis par les générateurs de secours, ce qui signifie que le Japon était à un doigt de la destruction. Mais les médias japonais comme d'habitude ont gardé le silence.

    Takashi Hirose qui enquête et publie sur le sujet du nucléaire et du complexe militaro industriel, avec notamment un ouvrage intitulé "Des Centrales Nucléaires pour Tokyo" avait déjà mis en garde de longue date et s'est servi de la logique des promoteurs nuke pour poser une question "logique" : si vous êtes sûrs que les centrales sont sûres, pourquoi ne pas les construire dans le centre de la ville, au lieu de centaines de miles alors que vous perdez la moitié de l'électricité dans les fils ?

    L'article décrit surtout les risques sismiques qui sont pour le moins inquiétants : "Il y a de grandes failles sismiques, capables de produire des TDT de niveau 7 ou 8 à proximité de chacune des centrales nucléaires au Japon, y compris l'usine de Rokkasho. Il est difficile de croire qu'il existe une centrale nucléaire qui ne serait pas endommagée par un séisme de magnitude 8".

    RépondreSupprimer
  58. deux liens intéressants, que j'ai mis chez Me Leglu (c'est contaminé là-bas ! ) :
    http://www.kokopelli-blog.org/?p=375

    http://www.fnn-news.com/news/headlines/articles/CONN00198309.html
    bises à tous

    RépondreSupprimer
  59. Si vous ne l'avez pas encore trouvé, je recommande un petit article bien écrit qui se laisse lire comme un roman de fiction, à la limite de la science fiction... de quoi se détendre entre deux défaillances majeures...

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/societe/20110503.OBS2308/enquete-les-serfs-de-l-atome.html

    Enquête : les serfs de l'atome (en France)

    Ils sont 21.000 à nettoyer, curer, réparer les cuves des centrales nucléaires. Un travail de sous-traitance, loin du temps où leurs pères portaient fièrement le blason EDF. Nomades, ils interviennent à Cuers, au Tricastin ou ailleurs en France. Une vie passée à prendre "de la dose" pour pas cher payé.

    Petits extraits :

    Quand il a commencé, il se voyait devenir une sorte de "pompier du nucléaire". Il en est vite revenu. "Le nucléaire vu hier comme un eldorado ressemble aujourd'hui à la Roumanie." Le voilà, à 48 ans, traité comme un homme d'entretien, payé 1.600 euros brut mensuels. Presque le même salaire que celui de son père il y a trente ans. Pour gratter le fond des piscines où s'accumulent et échouent tous les éléments radioactifs de la cuve. Il se rêvait héros, il est devenu "agent de servitude"...

    (...)

    Il faut rester dans la course. Tenir Parce qu'aujourd'hui, "il n'y a plus que ça qui compte, la productivité", constate Gilles. Le métier n'est plus le même. A l'époque de son père, "un arrêt de tranche, c'était quatre mois. Aujourd'hui, on a dix-huit jours pour tout boucler", dit-il. Le temps, c'est de l'argent. Des cadences infernales, des procédures parfois bâclées, des accidents toujours plus nombreux. En sous-traitant, EDF se met à l'abri du risque. Mais pas de la catastrophe...

    (...)

    Serge, sous-traitant du nucléaire depuis vingt-cinq ans, a été licencié en 2006. Il a osé dénoncer un manque de personnel sur les chantiers qu'il dirigeait, après des accidents en chaîne. "J'ai usé de mon droit d'alerte auprès de l'Inspection du travail. Du jour au lendemain, au prétexte que j'avais refusé un poste qu'on me proposait, on m'a mis dehors. Tous mes accès au site ont été supprimés. » Retour à la case départ. Un an de chômage. A 50 ans, Serge est redevenu nomade, intérimaire du nucléaire, pire qu'à ses débuts. Un salaire réduit de moitié. La précarité pour seul horizon, des missions à droite à gauche. Une semaine à 500 kilomètres de chez lui. Une autre, 500 kilomètres plus loin encore.

    Avaler du bitume jusqu'à en vomir. Et pour ne pas s'endormir au volant, se réciter en boucle les noms des 19 sites nucléaires de France : Bugey Tricastin, Chinon, Cuers, Lannion, etc...

    RépondreSupprimer
  60. L'emission de Mermet, là-bas si j'y suis du 29 avril dans une centrale bretonne, paroles de travailleurs....et j'y apprend que l'on a l'intention de stocker des déchets radioactifs dans le Bugey...
    Les autres émissions faites au Japon (série Kukushima) , today à Idate
    Je les ai en stock, si interessé(e), contacter le tenancier d'icite

    RépondreSupprimer
  61. http://www.lexpress.fr/actualites/2/monde/tokyo-demande-l-arret-de-la-centrale-nucleaire-de-hamaoka_989971.html

    Tokyo demande l'arrêt de la centrale nucléaire de Hamaoka

    RépondreSupprimer
  62. courage, continuez à nous informer !

    RépondreSupprimer
  63. Bonjour !
    deux liens intéressants, le deuxième en anglais que je découvre et n'avais vu cité nulle part encore
    http://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/ca-fume-a-fukushima-93598

    http://beforeitsnews.com/stories/in/0000000000000176

    RépondreSupprimer
  64. encore des infos intéressantes, glanées dans les réactions chez Jorion :
    la gestion du parc nucléaire français....:(
    http://owni.fr/2011/03/22/edf-etat-actionnaire-nucleaire-predateur/
    des mesures sur le site de Fuku
    http://atmc.jp/
    les mesures en france sous-estimées ? (inquietant) :
    http://www.romandie.com/news/n/_Fukushima_radioactivite_aujourd_hui_negligeable_en_France_130520111505.asp
    des mesures de radioactivité pour le monde, données non officielles de l'institut de l'air norvégien sans garanties (aller sur les gros fichiers, pas les KB, le h2325 par ex.) :
    http://zardoz.nilu.no/~flexpart/fpinteractive/plots/?C=M;O=D
    un message pour les français, à propos du nucléaire :
    http://www.laurelzuckerman.com/2011/05/fukushima-nuclear-accident-five-lessons-for-france.html

    RépondreSupprimer
  65. Merci Christine et Christophe pour tous ces liens.
    Merci aussi à Ubick pour son travail exceptionnel sur ce blog, continue!!!

    Une vidéo qui montre pendant le 13 mai, le panache de fumée incessant qui se dégage des réacteurs.
    http://www.youtube.com/watch?v=QTByn0FLMh0&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
  66. Breitzmartinique15 mai 2011 à 13:05

    Bonjour à tous, un bon site canadien qui permet de s'informer sur l'uranium, le polonium, le radon etc... et qui s'appelle : Regroupement pour la surveillance du nucléaire par le docteur Gordon Edwards et coll. Il est en français et mérite que l'on y jette plus qu'un coup d'oeil.
    http://www.ccnr.org/nfb_uranium_f.html

    RépondreSupprimer
  67. d'ailleurs le panache de fumée semble se renforcer
    http://www.tepco.co.jp/nu/f1-np/camera/

    RépondreSupprimer
  68. un article "amusant " sur les courants maritimes, mais à la lumière des évènements.....
    http://www.liberation.fr/societe/01012333366-l-aventure-aux-quatre-coincoins-du-monde

    RépondreSupprimer
  69. Breitzmartinique8 juin 2011 à 15:24

    Grâce à toi, on ne lâche pas l'info et même si on est pas nombreux, on ne va pas enterrer l'affaire. Comme tu l'as mentionné ailleurs, le changement viendra probablement de la base.
    "Les petits ruisseaux finissent par faire de grandes rivières"

    RépondreSupprimer
  70. Pas bien facile de trouver sur ce blog une adresse mail pour contacter l'auteur des articles...
    Du coup je vais poster ici...
    Je suis administrateur web du site de Radioprotection Cirkus, et accessoirement un de ses co-fondateurs. J'ai rédigé la charte et la ligne éditoriale du forum. Ces dernières ont été approuvées par l'assemblée générale de l'association et sont visibles sur le forum comme sur le site.
    Après le dernier rappel à l'odre de Trifouillax, ce dernier s'est désinscrit. Et oui, nous n'avons pas supprimé son compte. Pourtant, nous lui avions demandé son aide sur un document en préparation sur la vulgarisation des centrales.
    Ce monsieur s'est donc désinscrit. Aucun de ses posts n'a été supprimé. Tiens, cela fait deux erreurs déjà dans votre article sur nous...vous vérifiez vos sources ?
    Je n'ai pas particulièrement que ces sources d'informations nous manquent, ce n'était pas le seul à en donner. Et excusez nous du peu de poster un peu en retard, nous vérifions les informations que nous donnons.
    Et oui, notre choix est d'être technique, nous laissons à d'autre le soin de relayer les informations générales. Peut-être n'aviez vous pas bien lu la charte lors vos visites ?
    Le fil d'information a été découpé en deux je ne sais pas trop pourquoi. Une erreur d'administration sans doute. La première partie est visible juste sous le second sujet d'informations. Mais on a des oeillères ou on en a pas....Aucun message n'a été supprimé...
    Quant au dénigrement des autres articles ou blogs, je pense que c'est bien le premier message que je poste en ce sens : nous avons bien autre chose à faire, et les divers fois où nous intervenons, c'est pour corriger des erreurs techniques.

    Avec tout ça, je pense pouvoir dire que vous êtes un clown (sans K), qui n'est allé voir ni le site, ni les autres posts sur le forum de Radioprotection Cirkus. De plus, les messages de remerciements après le recadrage ont été nombreux. Je pense sincèrement que vous n'aviez pas compris le but du Cirkus. Trifouillax non plus.

    Mais ce n'est pas grave, la vie continue, les informations continuent d'affluer, de plus en plus de gens apprécient notre débat technique et sans parti pris pro ou anti-nuc.

    Pour me joindre, klax@rpcirkus.org

    Pour être sur que vous ayez mon message, je vais poster un peu partout sur votre blog. Ne m'en veuillez pas, vous êtes médisants, mal informés et colportez des mensonges sur notre compte. Autant faire les choses sérieusement sans se prendre au sérieux.

    klax

    RépondreSupprimer
  71. Manque pas d'air, le klown Klax! Sur son forum, il est mentionné en post-it " ne pas agresser, insulter ou mépriser son interlocteur", et il vient troller sur le blog d'Ubick, qui ne s'est jamais permis d'intervenir sur le Cirkus. De plus, je n'ai jamais lu de médisance ou de mensonges sur le compte du Cirkus ici. Bien au contraire, l'auteur a toujours tenu compte de l'avis technique des Klowns.

    RépondreSupprimer
  72. "Lors d'un voyage au Japon en Février 2012, Arnie Gundersen a pris des échantillons de sol dans des parcs publics, terrains de jeux de Tokyo et un jardin sur un toit.
    Tous les échantillons seraient considérés comme des déchets nucléaires aux USA.
    Ce niveau de contamination est en cours de découverte à travers le Japon."

    http://www.dailymotion.com/video/xpsyyb_arnie-gundersen-echantillons-de-sol-de-tokyo-dechets-nucleaires-aux-usa_webcam

    RépondreSupprimer
  73. Après Fukushima les morts se multiplient
    Leucémies, pneumonies, saignements de nez, des diarrhées, de la toux, des thyroïdes enflées.
    Même la famille impériale est touchée.

    RépondreSupprimer